Ecrire une scène effrayante

list Dans: Tips Publishroom Sur: favorite Frappé: 210

Ecrire une scène effrayante

C’est bientôt Halloween on a donc pensé aux romans d’horreur et à leurs scènes effrayantes, on pense alors à Maxime Chattam par exemple qui est un expert dans le domaine ou encore au célèbre Stephen King et à son roman Shining !

La rédaction d’une scène d’horreur n’est pas chose facile, voici donc quelques pistes qui vous aideront dans cet exercice.

Parler de l’enjeu

Il faut dès le départ parler de la rencontre de votre personnage avec le mal qui s’approche de lui (un tueur en série, un proche, un monstre…) : qu’est-ce qu’il risque ? Quelles sont ses chances de survie ?

Lors de votre rédaction, vous pouvez laisser le mal s’approcher doucement afin que la peur monte petit à petit dans votre récit.

Utiliser le décor

Vous aider du décor est une bonne idée. Selon le lieu dans lequel la scène se déroule dans votre histoire, le décor peut vous servir à piéger votre personnage ou encore le mal qui le poursuit et surtout il vous permet de créer une ambiance.

Exemples :

une forêt : une course dans le noir, des arbres pour se cacher, une racine pour trébucher…

un hôtel : des chambres pour se cacher, un ascenseur bloqué…

un ancien internat brûlé : des photos d’enfants, des lits brûlés, une odeur rance, des couloirs et des bruits suspects…

Laissez place à votre imagination. :)

Ecrire avec les 5 sens

La peur a un impact physiologique sur notre corps, elle se traduit le plus souvent par une tétanisation, des frissons, un cri, des yeux exorbités… Utilisez les 5 sens pour rendre votre scène effrayante et la plus réaliste possible.

Exemples :

Votre gorge est sèche

Vos mains sont crispées

Votre voix est saccadée ou tremblante

Vous transpirez...

Ecrire ce qu’on ne voit pas, le fameux “Show don’t tell”

Ici encore, écrire ce qu’on ne voit pas est un excellent moyen de rendre effrayante votre scène, car c’est l’ imagination de vos lecteurs qui va prendre le relais. Cela peut être un bruit de fond qui se rapproche tout doucement… un souffle chaud que l’on sent le long de notre nuque…jouez sur les sensations, pensez à ce que l’on peut ressentir dans le noir par exemple.

Vous pouvez également vous inspirer de films ou de séries d’horreur et analyser les scènes d'épouvante pour voir ce qui fonctionne le mieux.

Enfin si les scènes effrayantes ne sont pas faites pour vous, vous pouvez toujours vous placer de l’autre côté du crime, écrivez un roman policier ! :)

Commentaires

Dimanche Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi Samedi Janvier Février Mars Avril Mai Juin Juillet Août Septembre Octobre Novembre Décembre

Nouveau compte S'inscrire