Prix Femina 2022

list Dans: Monde du Livre Sur: favorite Frappé: 78

Prix Femina 2022, les sélections.

Créée en 1904 pour contrer la misogynie des jurés du Prix Goncourt, le Prix Femina est exclusivement composé de femmes.

Voici la sélection :

Romans français

Miguel Bonnefoy, L'Inventeur (Rivages)
Grégoire Bouillier, Le coeur ne cède pas (Flammarion)
Thierry Clermont, Long Island, baby (Stock)
Sandrine Collette, On était des loups (JCLattès) – Femina des lycéens
Brigitte Giraud, Vivre vite (Flammarion) – Femina des lycéens
Sibylle Grimbert, Le Dernier des siens (Anne Carrière) – Femina des lycéens
Claudie Hunzinger, Un chien à ma table (Grasset) – Femina des lycéens
Oriane Jeancourt Galignani, Quand l'arbre tombe (Grasset) – Femina des lycéens
Marie Nimier, Petite soeur (Gallimard)
Christophe Ono-dit-Biot, Trouver refuge (Gallimard) – Femina des lycéens
Polina Panassenko, Tenir sa langue (L'Olivier) – Femina des lycéens
Yves Ravey, Taormine (Minuit) – Femina des lycéens
Lucie Rico, GPS (POL) – Femina des lycéens
Olivia Rosenthal, Un singe à ma fenêtre (Verticales)
Maud Simonnot, L'Heure des oiseaux (L'Observatoire)
Anne-Sophie Subilia, L'Épouse (Zoe) – Femina des lycéens

Romans étrangers

Viola Ardone, Le Choix (Albin Michel, Italie, trad. Laura Brignon)
Russell Banks, Oh, Canada (Actes Sud, États-Unis, trad. Pierre Furlan)
Gabriel Byrne, Mes fantômes et moi (Sabine Wespieser, Irlande, trad. Diane Meur)
Mia Couto, Le Cartographe des absences (Metailié, Mozambique, trad. Elisabeth Monteiro Rodrigues)
Rachel Cusk, La Dépendance (Gallimard, Grande-Bretagne, trad. Blandine Longre)
Nathan Harris, La Douceur de l'eau (Philippe Rey, États-Unis, trad. Isabelle Chapman)
Angelika Klüssendorf, Le 34 septembre (Chambon, Allemagne, trad. Justine Coquel)
Andreï Kourkov, Les Abeilles grises (Liana Levi, Ukraine, trad. Paul Lequesne)
Jarred McGinnis, Le Lâche (Metailié, États-Unis, trad. Marc Amfreville)
Lutz Steiler, Stern 111 (Verdier, Allemagne, trad. Philippe Giraudon)
Alexander Starrit, Nous les Allemands (Belfond, Grande-Bretagne, trad. Diane Meur)
Maria Stepanova, En mémoire de la mémoire (Stock, Russie, trad.Anne Coldefy-Faucard )
Brandon Taylor, Real life (La Croisée, États-Unis, trad. Héloïse Esquié)
Colm Toibin, Le Magicien (Grasset, Irlande, trad. Anna Gibson)
Juan Gabriel Vasquez, Une rétrospective (Seuil, Colombie, trad. Isabelle Gugnon)
Hanya Yanagihara, Vers le paradis (Grasset, États-Unis, trad. Marc Amfreville)

L’année dernière ce fut Clara Dupond-Monod qui fut récompensée par le Prix Femina 2021 pour son livre "S'adapter" aux éditions Stock, ainsi que Ahmet Altan pour Madame Hayat (Actes sud, trad. Julien Lapeyre de Cabanes) et Anne Cohen-Solal pour Un étranger nommé Picasso (Fayard).

© Actualitté

Commentaires

Dimanche Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi Samedi Janvier Février Mars Avril Mai Juin Juillet Août Septembre Octobre Novembre Décembre

Nouveau compte S'inscrire