Rentrée littéraires 2023 : Les livres francophones les plus attendus

list Dans: Monde du Livre Sur: comment Commentaire: 0 favorite Frappé: 550

Les livres francophones 2023 les plus attendus

Chaque année, les lecteurs attendent avec impatience la rentrée littéraire. C’est une tradition française où les éditeurs les plus reconnus placent des œuvres littéraires qui participent aux grands prix d'automne (Goncourt, Renaudot, Femina, etc.).

La rentrée littéraire 2023 s’annonce riche, voici un petit tour d’horizon des romans francophones les plus attendus.

L’Épaisseur d’un cheveu de Claire Berest, Albin Michel

« Étienne est correcteur dans l’édition. Avec sa femme Vive, délicieusement fantasque, ils forment depuis dix ans un couple solide et amoureux. Parisiens éclairés qui vont de vernissage en concert classique, ils sont l’un pour l’autre ce que chacun cherchait depuis longtemps. Mais quelque chose va faire dérailler cette parfaite partition. Ce sera aussi infime que l’épaisseur d’un cheveu, aussi violent qu’un cyclone qui ravage tout sur son passage. »

Voir le livre

Sarah, Susanne et l'écrivain, Eric REINHARDT, Gallimard.

« Au départ de ce récit, Susanne ne se sent plus aimée comme autrefois. Chaque soir, son mari se retire dans son bureau, la laissant seule avec leurs enfants. Dans le même temps, elle s’aperçoit qu’il possède soixante-quinze pour cent de leur domicile conjugal. Troublée, elle demande à son époux de rééquilibrer la répartition et de se montrer plus présent, en vain. Pour l’obliger à réagir, Susanne lui annonce qu’elle va vivre ailleurs quelque temps. Cette décision provoquera un enchaînement d’événements aussi bouleversants qu’imprévisibles… »

Gallimard

Psychopompe, Amélie Nothomb, Albin Michel

« Écrire, c’est voler. » C’est avec cette simple phrase qu’Albin Michel a décidé de décrire Psychopompe, le nouveau livre d’Amélie Nothomb. Pour son autrice, ce nouvel ouvrage est une exploration de sa passion pour les oiseaux, mais également une « autobiographie en tant qu’espèce aviaire ».

Voir le livre

L’Enragé de Sorj Chalandon, Grasset

« En 1977, alors que je travaillais à Libération, j’ai lu que le Centre d’éducation surveillée de Belle-Île-en-Mer allait être fermé. Ce mot désignait en fait une colonie pénitentiaire pour mineurs. Entre ses hauts murs, où avaient d’abord été détenus des Communards ; ont été rééduqués à partir de 1880 les petits voyous des villes, les brigands des campagnes mais aussi des cancres turbulents, des gamins abandonnés et des orphelins. Le soir du 27 août 1934, 56 gamins se sont révoltés et ont fait le mur. Tandis que les fuyards étaient cernés par la mer, les gendarmes offraient une pièce de 20 francs pour chaque enfant capturé. Aux premières lueurs de l’aube, un évadé manquait à l’appel. »

Voir le livre

Les Alchimies de Sarah Chiche, Seuil

« En 2022, en pleine crise de l’hôpital, Camille Cambon, médecin légiste vaillante et brillante, reçoit un mail énigmatique. Il y est question du peintre Goya et de son crâne volé après son inhumation à Bordeaux en 1828, et dont on a depuis perdu la trace. D’abord portraitiste officiel de la cour, aimé des puissants, le maître espagnol devint, à la suite d’une maladie, l’observateur implacable et visionnaire des ténèbres de l’âme humaine. Une quête effrénée, entre passion scientifique et déraison, où chacun a pris toutes les libertés et tous les risques, au point de s’y brûler les ailes. »

Voir le livre

Chaleur humaine de Serge Joncour, Albin Michel

« Fuyant le confinement urbain, Vanessa, Caroline et Agathe se réfugient aux Bertranges, une ferme du Lot entre les collines et la rivière, où leurs parents vivent toujours. Les trois sœurs y retrouvent Alexandre, ce frère si rassurant avec qui elles sont pourtant en froid depuis quinze ans, ainsi que des animaux qui vont resserrer les liens du clan. Tandis que, du dérèglement climatique aux règlements de compte, des épidémies aux amours retrouvées, la nature reprend ses droits, ces hommes et ces femmes vont vivre un huis clos d’une rare intensité. »

Albin Michel

La prochaine fois tu mordras la poussière de Panayotis Pascot, Stock

« Ce livre me fait peur. Le processus a été douloureux. Mon père nous a annoncé qu’il n’allait pas tarder à mourir et je me suis mis à écrire. Trois années au peigne fin, mes relations, mes pensées paranoïaques, mon rapport étrange à lui, crachés sur le papier. Je me suis donné pour but de le tuer avant qu’il ne meure. C’est l’histoire de quelqu’un qui cherche à tuer. Soi, ou le père, finalement ça revient au même. »

Voir le livre

Perspective(s), Laurent Binet, Grasset

« Florence, 1557. Le peintre Pontormo est retrouvé assassiné au pied des fresques auxquelles il travaillait depuis onze ans. Un tableau a été maquillé. Un crime de lèse-majesté a été commis. Vasari, l’homme à tout faire du duc de Florence, est chargé de l’enquête. Pour l’assister à distance, il se tourne vers le vieux Michel-Ange exilé à Rome. »

Voir le livre

Commentaires

Dimanche Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi Samedi Janvier Février Mars Avril Mai Juin Juillet Août Septembre Octobre Novembre Décembre

Nouveau compte S'inscrire