Autoéditer son livre : 5 idées reçues

list Dans: Tips Publishroom Sur: comment Commentaire: 0 favorite Frappé: 131

5 idées reçues sur l'autoédition

L’autoédition a le vent en poupe dans le monde de la littérature puisqu’elle offre la liberté aux auteurs de publier leurs œuvres sans passer par les maisons d’édition traditionnelles ; bien que l’autoédition puisse être un véritable tremplin pour ces auteurs vers les grandes maisons d’édition.

autoédition-tremplin-édition

L’autoédition est entourée de nombreuses idées reçues qui peuvent parfois décourager ou mal orienter les écrivains qui veulent publier leur premier livre. Dans cet article, nous allons donc démystifier cinq idées reçues assez fréquentes sur l’autoédition. 

Idée reçue n°1 : L’autoédition est réservée aux auteurs qui ne trouvent pas d’éditeur

Beaucoup pensent que l’autoédition est un dernier recours pour les auteurs qui n’ont pas réussi à convaincre les maisons d’édition traditionnelles. En réalité, de nombreux écrivains choisissent délibérément cette voie pour conserver un contrôle total sur leur œuvre, de l'écriture à la distribution. 

Idée reçue n°2 : Les livres autoédités sont de moins bonne qualité

Il est vrai que l’auto-édition permet à quiconque de publier un livre, ce qui peut de temps en temps entraîner une qualité variable. Cependant, de nombreux auteurs autoédités investissent dans des services professionnels tels que la relecture, l’édition, la conception de la couverture et le marketing pour garantir un produit fini de haute qualité. La clé est de traiter l’autoédition avec le même sérieux et le même professionnalisme que l’édition traditionnelle. 

Idée reçue n°3 : L’auto-édition est trop coûteuse

cat-money-autoédition

Bien que publier son livre en autoédition nécessite un investissement initial, il est possible de minimiser les coûts en planifiant judicieusement et en utilisant des ressources disponibles en ligne. Il existe plusieurs possibilités comme notre plateforme qui vous propose plusieurs packs différents selon vos besoins. Les auteurs peuvent alors choisir des services à la carte en fonction de leur budget. 

Les services à la carte de Publishroom

Idée reçue n°4 : Les livres autoédités ne se vendent pas bien

Le succès commercial d’un livre autoédité dépend en grande partie de la qualité de l’ouvrage et des efforts de marketing déployés par l’auteur. Avec les bonnes stratégies de promotion, les auteurs auto-édités peuvent atteindre un large public et générer des ventes significatives. Les réseaux-sociaux, les blogs, les newsletters et les publicités en ligne sont autant d’outils puissants à la disposition des auteurs pour promouvoir leur livre. 

succès-auteurs-autoédités

Idée reçue n°5 : L’autoédition est un processus solitaire

Bien au contraire ! Il existe une communauté active d’auteurs, de blogueurs, de critique littéraires et de professionnels de l’édition qui offrent soutien et conseil. Des forums en ligne, des groupes Facebook, des ateliers d’écriture et des conférences sont d’excellents moyens pour les auteurs autoédités de se connecter avec leurs semblables et de recevoir des retours constructifs.

C’est ce que nous proposons sur nos réseaux sociaux : nous publions régulièrement des posts pour vous aider dans la rédaction, la publication, la promotion de votre livre. Nous mettons également des formations gratuites pour accompagner nos auteurs dans la rédaction et la promotion de votre livre. 

https://www.instagram.com/publishroom/ 

Commentaires

Dimanche Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi Samedi Janvier Février Mars Avril Mai Juin Juillet Août Septembre Octobre Novembre Décembre

Nouveau compte S'inscrire